La peinture personnalisée d'un casque : - JRM Colors
Un article sur la réalisation de peintures personnalisée sur casques de moto.
Peinture, casques, moto
9071
post-template-default,single,single-post,postid-9071,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-3.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Blog

Shoei GT Air Bertrand

La peinture personnalisée d’un casque :

  |   JRM Colors   |   No comment

 Dans cet article nous abordons ce qui touche à la peinture personnalisée d’un casque moto. Nous y traitons de ce que cela représente comme somme de travail et des problématiques particulières à ce type de réalisation. 

 

Pourquoi cet article ?

 

L’utilité d’un article comme celui-ci nous semble indispensable au regard du nombre de clients qui nous contactent à titre d’information, et semblent abasourdis par les tarifs ou les délais de réalisation.

Nous voulons ici vous faire prendre conscience de l’ensemble des opérations à effectuer et du temps passé en réalisation.

Sans parler du fait que nous n’aborderons volontairement pas toute la phase de recherche en création , ni même la réalisation d’une maquette en infographie en amont du projet.

 

Quelles sont les particularités d’une peinture sur casque ?

 

Pour commencer, la réalisation d’une peinture personnalisée sur un casque de moto est souvent bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Tout d’abord parce que la préparation à faire avant de peindre est assez longue.

Il faut en effet démonter tous les petits éléments de ventilation. Souvent fragiles, ils nécessitent beaucoup de précautions et de patience afin de ne pas les abîmer.

Ensuite il faut souvent démonter les joncs caoutchouc, toujours sans les abîmer afin de pouvoir les recoller après le vernis.

C’est une opération longue et minutieuse, mais sans celle-ci le bourrelet de vernis le long de ces joncs peut-être particulièrement disgracieux.

Il faut aussi retirer toutes les mousses intérieures et parfois la coque interne si c’est possible. Dans le cas contraire il faudra protéger hermétiquement toutes les zones qui risquent d’être exposées à la peinture et au vernis.

Cette opération peut nécessiter jusqu’à trois heures de travail au démontage et autant lors du remontage.

 

La préparation :

 

Il faudra donc par la suite préparer tous les éléments du casque. Les poncer pour commencer, à la main et à l’eau (papier grain 800).

Parfois dans le cas d’une déco déjà existante, il faudra le poncer et l’apprêter afin de noyer cette déco et retrouver une surface lisse. Cet apprêt sera lui aussi à poncer à l’eau avant peinture.

 

la peinture à proprement parler.

 

Dans l’ensemble on peut considérer que de réaliser une déco sur un casque prend aussi longtemps que de la réaliser sur une moto.

En fait ce n’est pas la taille qui compte mais le temps passé à poser les filets et masquer les formes pour chaque couleur utilisée.

Il est vrai qu’une moto consommera certainement plus de produits (peinture, vernis…), mais le poste le plus important dans le montant global d’une déco reste sans aucun doute le temps de main d’œuvre.

Il peut arriver que cela soit nécessaire pour certaines décos, de les réaliser en plusieurs phases pour s’assurer de ne pas détériorer ce qui a déjà été fait.

Ainsi, on passera une couche de vernis afin d’isoler la prochaine phase de la précédente. Evidemment entre chaque phase, il faut re-poncer le vernis.

Et d’ailleurs, de manière surprenante, ce ne sont pas toujours les décos les plus complexes qui prennent le plus de temps.

Une déco simple peut nécessiter aussi beaucoup de temps de travail à cause d’une technique particulière (Chrome, metal flake, feuille d’or… ).

Il faut ensuite tout dé-cacher, retoucher si besoin, vernir une première fois, re-poncer à nouveau pour effacer les différentes épaisseurs, et vernir une deuxième fois avant de procéder au remontage.

 

Les pilotes pros :

 

La déco d’un casque telle que celles que vous voyez en Moto GP ou en MX sur les casques des pilotes pros, peuvent représenter une semaine, parfois deux, de travail à plein temps pour le designer.

Ce qui, pour une déco complexe vendue autour de 1500 €, reste malgré tout bien inférieur au taux horaire d’un simple plombier ou d’une femme de ménage.

Pourtant il s’agit bel et bien d’un travail nécessitant l’expérience et la dextérité d’un chirurgien, la patience d’un horloger et la créativité d’un artiste.

 

Pour toutes ces raisons, la personnalisation d’un casque peut parfois représenter la même somme de travail que de personnaliser une moto sportive.

En ce qui concerne les pilotes pros, le côté financier n’est a priori pas un problème, car ils sont souvent sponsorisés et ne sont pas vraiment concernés par ce genre de détail.

En général la contre partie est que leur casques se ressemblent souvent beaucoup.

L’omniprésence des sponsors fait que les pilotes se retrouvent parfois tous plus ou moins avec une déco Red Bull ou Monster par exemple.

 

Les particuliers :

 

Il s’avère que les pilotes peuvent faire réaliser jusqu’à deux ou trois décos par an sur des casques comme des X-spirit II à 700 euros pièce.

Parfois en deux ou trois exemplaires (dans l’éventualité des chutes).

Le particulier, en revanche, ou le pilote occasionnel, quant à lui, conçoit difficilement qu’il faille ajouter encore entre 1000 et 2000 € de peinture sur un casque qui lui en a déjà coûté 700 à l’achat.

S’il ajoute cela au fait qu’il peut chuter dès le lendemain et mettre son casque à la poubelle, il y a de quoi y réfléchir à deux fois.

 

Il est aussi à prendre en compte qu’aujourd’hui l’offre des fabricants en terme de déco sur la plupart de leurs produits est très variée.

Esthétiquement les designs sont de plus en plus recherchés, et par conséquent il y en a pour à peu près tous les goûts. Cela pour un montant nettement moins onéreux qu’un peinture perso. Ce n’était absolument pas le cas ne serait-ce que 15 ans en arrière.

 

Conclusion :

 

Pour conclure, loin de nous l’idée, au travers de ces quelques éclaircissements, de vous dissuader de faire réaliser une déco personnalisée sur votre casque.

Bien au contraire, le fait de « personnaliser », c’est le cœur de notre métier et c’est ce qui nous passionne. Cela vous parle certainement aussi puisque vous venez de lire cet article. Il serait donc malvenu de notre part de vous faire penser le contraire.

Cependant il nous semble important que vous le fassiez en toute connaissance de cause, en sachant exactement ce que cela représente comme travail et que votre budget corresponde à vos attentes.

No Comments

Post A Comment